joi, 21 octombrie 2010

La médiation (inter)culturelle

La notion de médiation est présente dans le Cadre européen commun de référence pour les langues. Etant abordée dans un contexte de traduction et d’interprétariat, elle se trouve pourtant limitée à une activité de reformulation derrière laquelle s’effacent les enjeux de la communication interculturelle. A ce titre, le Conseil de l’Europe a mis la promotion de la diversité linguistique et culturelle au coeur de son dispositif d’action en proposant la notion de médiation culturelle comme modalité de mise en relation des langues et des cultures dans la perspective d’une Europe dont l’identité est en construction. Le projet „Médiation culturelle et didactique des langues” initié par le Conseil de l’Europe a tenté de résoudre plusieurs défis, se donnant pour finalité de définir le rôle et la place de la médiation culturelle dans le cadre de l’enseignement/apprentissage des langues et de l'éducation en milieu scolaire pour faire comprendre et apprendre aux jeunes la responsabilité sociale et l'importance du développement durable.

Bernard Lamizet expliquait déjà dans un livre paru en 1999 que la médiation culturelle ne s’inscrit pas seulement dans des pratiques et dans des oeuvres. Elle s’inscrit aussi dans des logiques politiques et dans des logiques institutionnelles. Le développement de la médiation est une réponse à la problématique du monde contemporain qui se caractérise par universalité, globalité, caractère pluridisciplinaire, évolution rapide des savoirs et des technologies, c’est pourquoi B. Lamizet trouve que la médiation représente „un impératif social majeur”, parce qu’elle fonde „la dimension à la fois singulière et collective de notre appartenance et, au-delà, de notre citoyenneté”.[1]

Quant au rôle du médiateur interculturel, il peut être assuré en général par tous les enseignants, mais les professeurs de langues étrangères peuvent avoir un rôle à part dans la communication interculturelle grâce à leurs compétences de médiation interlinguistique.

Bibliographie:
[1] Lamizet, B. (1999), La médiation culturelle, l’Harmattan, Paris, France, page 9
Cucoş, C. (2000), Educaţia. Dimensiuni culturale şi interculturale, ed. Polirom
www.coe.int

© Virginia Braescu, professeur de FLE, médiateur et formatrice pour l'éducation des adultes

Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu